L’autisme d’Alexandre: Les interactions sociales en général et comment je peux l’aider!

Alexandre est e1441_39607238498_862_nxceptionnel pour un enfant autiste. Alors que la majorité ne recherche pas le contact, lui est très sociable! Il va spontanément vers les gens, s’intéressent à eux. Il est même très affectueux.

Toutefois, le problème est qu’une fois arrivé auprès de la personne, il ne sait tout simplement pas comment se comporter ou quoi dire…

Habituellement, ç’a se déroule toujours à peu près ainsi : il va regarder la personne en souriant (ça, c’est adéquat!), ensuite il va la sentir (il est très sensible au niveau de l’odorat… Un point en commun avec moi!) Ensuite, il va très souvent prendre la main de la personne pour l’entraîner quelque part, vers un endroit qui l’intéresse, soit en répétant des mots n’ayant pas de sens, soit en émettant des sons bizarres…

Mes grands maitres trouvent ça cocasse mais les gens ne savent tout simplement pas comment réagir… Et, voyant que la personne ne comprend rien, Alexandre fini par la laisser, en s’occupant à autre chose.

Au final, en dépit de ses efforts, il a échoué à créer un lien, à établir une communication. Et il en est bien conscient et désolé…

Mes grands maitres n’en veulent pas aux gens de ne pas le comprendre. Ils sont conscients que l’approche de mon petit maitre est plutôt déstabilisante pour une personne ne le connaissant pas et ils n’en n’ont pas honte. Au contraire, ils en sont très fiers!

Toutefois, ils sont aussi conscients qu’Alexandre aimerait bien que les gens « embarquent » dans son mode de communication et que, bien souvent, voyant qu’il est incompris, il se sent exclu et bien seul… C’est pourquoi il n’a pas d’amis. Et ça, ç’a rend mes grands maitre bien tristes…

Un soir, Alexandre était assis seul dans sa chambre, dans son lit. Il ne savait tout simplement pas quoi faire de ses dix doigts. Il était là, en regardant tristement tout seul le mur en silence.

Ç’a arraché le cœur de mon grand maitre.

Et c’est là qu’il a pris la décision de venir me chercher.

Et c’est justement là où je peux faire une différence!

Premièrement, étant un chien, je m’en fout pas mal des bruit bizarres que peut faire mon petit maitre. Je ne porte non plus aucun jugement quant à ses centres d’intérêt particuliers.

Pour moi, tant qu’il est doux avec moi et qu’il me respecte, je serai toujours à ses côtés, prête à jouer avec lui ou simplement à lui tenir compagnie.

Mon amitié et ma loyauté seront inconditionnelles. Jamais je ne l’abandonnerai.

Aussi, c’est un réflexe chez bien des gens, lorsque ceux-ci croisent une personne avec un beau chien calme, poli et amical, qu’ils s’adressent spontanément au maitre pour leur demander s’ils peuvent le flatter, demander son nom, son sexe, son âge, etc.

Bref, je vais devoir jouer un rôle « d’entremetteuse », un espèce de «trait d’union» entre mon petit maitre et vous.

C’est pour cela que mes grand maitres vont veiller, avec l’aide de la spécialiste en éducation canine, à ce que mon comportement avec les gens soit en tout temps i-r-r-é-p-r-o-c-h-a-b-l-e.

Je devrai d’abord ne développer aucun instinct de surprotection et aucune peur. En effet, en aucun temps je ne devrai penser qu’une personne s’approchant de mon petit maitre (et de mes grands maitres) ne représente quelque menace que ce soit.

Je devrai demeurer calme et accepter les caresses, tout en demeurant assise, à ma place, détendue, sans chercher à jouer avec les mains des gens avec ma gueule.

Cela va nécessiter beaucoup de travail et d’entraînement!

C’est pourquoi qu’avant d’aller seule avec mon petit maitre, mes grands maitres vont m’amener absolument partout avec eux, que ce soit au travail ou ailleurs, afin de voir le maximum de personnes possibles, de tous les âges, de tous les sexes, de toutes les couleurs, de toutes les tailles et dans tous les contextes et ce dès les tous premiers jours où j’arriverai à la maison.

C’est ce qu’on appelle la socialisation et, dans mon cas, elle devra être parfaite!

Évidemment, il y a l’entraînement, mais il y a aussi ma propre maturation… Dans les premiers temps, n’étant encore qu’un chiot, je vais avoir très envie de jouer! Plus tard, durant ma période d’adolescence, il se peut que j’aille quelques difficultés de concentration. Toutefois, avec le temps, beaucoup de patience et de rigueur de la part de mes grands maitres, toujours conseillés par la spécialiste, j’y arriverai, j’en suis certaine!

Ouf! Voilà ce qui fait le tour de l’aspect communication et interactions sociales!

J’espère que vous avez apprécié votre lecture!

Les prochains articles traiterons des comportements d’Alexandre.

À bientôt!

Uhura

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s